A quelle fréquence publier sur un blog?

J'ai beaucoup hésité à mettre en ligne ce billet. Car contre toute logique, figurez-vous que depuis que je ne publie plus rien, mon positionnement a grimpé en flèche! D'où ma question: à quel rythme doit-on alimenter son blog dans une stratégie SEO optimale?

Publier un billet de qualité une fois par mois vaut mieux que de mettre tous les jours en ligne des articles sans aucune valeur ajoutée. (© renjith krishnan /FreeDigitalPhotos.net)

Cela faisait trop longtemps que je n'avais rien mis en ligne par ici… Mais bizarrement, mon trafic et mon référencement n'en ont pas subi les conséquences. Pourtant, les spécialistes SEO le répètent aux quatre coins de la Toile: dans l'idéal, il faudrait publier beaucoup et surtout régulièrement.

C'est mathématique

La quantité de billets postés a son importance si l'on cherche à se positionner au mieux sur Google. Plus le nombre d'articles est élevé, plus il y a de probabilité que ceux-ci contiennent des mots-clés recherchés par les internautes. Mots-clés que l'on pensera à mentionner dans le titre.

Toute formulation présente dans un contenu textuel est susceptible d'attirer des visiteurs. Et selon le bon vieux principe de la longue traîne, même les expressions apportant peu de visites sont intéressantes du point de vue du référencement naturel. Leur cumul, généré par une publication aussi fréquente qu'abondante, va alors attirer un nombre non négligeable de visiteurs. Une idée partagée par l'agence Lotus Marketing, dans son billet "Référencer son blog: La fréquence de publication" :
"Vous avez ciblé quelques mots clés pour votre campagne, ils sont importants, par contre, la majorité de votre trafic provient de mots clés dérivés. L’ajout d’une nouvelle page sur votre blog augmente les chances d’attirer des visiteurs avec un nouveau mot clé."

Privilégier la qualité à la quantité

Mais Google apprécie de plus en plus le contenu de qualité, qui propose une réelle valeur ajoutée. Il est ainsi préférable de privilégier la qualité à la quantité… Sauf dans le cas (peu vraisemblable) d'être en mesure d'écrire à chaque fois, tous les jours et sur le long terme, des articles 5 étoiles.

Trop de contenu tue le contenu! Même si celui-ci s'avère de qualité, il y a le risque de lasser - voire d'écœurer - vos lecteurs réguliers. Pour fidéliser votre public, donnez-lui l'impression que vous offrez déjà une sélection optimum des informations que vous pourriez publier. Plus votre billet sera intéressent, plus il sera partagé sur les réseaux sociaux, cité en référence ou compilé sur des plateformes de curation telles que Scoop it. Créant du coup de précieux liens entrant vers votre site, ce qui boostera efficacement votre référencement.

Conjuguer régularité et qualité est une stratégie éditoriale qui, selon mon expérience, se justifie tout à fait. Je n'ai plus rien mis en ligne depuis plus de trois mois. Mais durant cette période statique, mes articles précédents ont attiré suffisamment d'internautes pour que mon site continue de bénéficier d'un trafic stable. Spécialement ceux traitant des principes de rédaction.

Cependant, mon positionnement a fait mieux que stagner! J'ai bel et bien gagné plusieurs pages dans les résultats de la requête "rédacteur web" ... Et j'avoue ne pas être en mesure d'expliquer ce bien étrange phénomène.

L'irrégularité parfois positive?

J'ai une hypothèse. Et si Google s'était mis à donner du poids à une fréquence de publication accusant, de temps à autre, une forme d'irrégularité? Peut-être qu'aux yeux de Google, parfois ne plus rien publier pendant un certain laps de temps serait considéré comme un comportement humain naturel? Et de ce fait interprété comme s'inscrivant dans une démarche de référencement qui l'est tout autant? Il pourrait ainsi s’agir d'une indication que l'on ne cherche pas à appliquer des principes SEO de façon trop systématique et donc pas super naturelle... Qu'en pensez-vous?

Avez-vous également vu votre référencement s'améliorer sans publier régulièrement, en l'absence de tout autre travail d'optimisation?

N'hésitez pas à laisser vos remarques et témoignages en commentaire.
Je rappelle que ce blog est en DoFollow!

28 commentaires pour ce billet

  1. Serge Meunier dit :

    Bonjour
    Je réagis en sentimental : il serait dommage que ce ne soit qu'une question d'algorithmes, la vertu desquels faisant qu'une suspension de publication puisse être repérée comme porteuse de sens. Je préfère penser justement que c'est le sens qui agit, que des articles d'avant cette suspension auront pu voir leur matière germer et donc continuer -voire contribuer- à engendrer du traffic. Sinon, à l'extrême, eh bien ce serait tellement triste que la qualité ne soit pas ce qui luit, mais l'écrin et les process ; tellement dommage qu'il n'y ait que des "faiseurs" opportunistes et leurs robots pour que monte la fièvre…
    Amicalement, Serge

    • Yannick dit :

      Merci beaucoup Serge pour ce point de vue intéressant et, ma foi, assez inhabituel! J'ai l'impression que tous ces aspects (le sens et les tentatives de son interprétation par les robots des moteurs de recherche; la qualité, qui suscite le partage et génère du trafic) vont se confondre de plus en plus. Le web social et la curation de contenus agrémentent déjà d'une touche humaine les différentes stratégies permettant de rendre son site visible auprès des internautes.

  2. Bonjour Yannick, merci d'avoir réagi à mon article sur le sujet (http://www.lotusmarketing.ca/blog/referencer-son-blog-la-frequence-de-publication/). En effet, je crois par contre qu'une publication régulière ne laisse pas croire à une automatisation. Regarde les magasines, les gens les reçoivent à chaque mois à la même date, c'est un peu ce qui arrivent avec les blogues, les gens attendent le contenu chaque lundi par exemple. Mais je trouve ton point de vue tout de même intéressant.

    • Yannick dit :

      Pas de quoi Etienne! Ma question n'est qu'une hypothèse. Si elle se vérifiait, je serais tout de même étonné, je dois bien l'avouer. Mon but était de solliciter des avis et témoignages allant dans ce sens, afin d'éventuellement expliquer l'amélioration de positionnement dont je rends compte ici. Je me demande juste si une cassure dans le rythme habituel de publication pourrait, dans certains cas, avoir un impact positif. Mais je ne crois pas à un impact négatif d'une fréquence régulière, laquelle n'a aucune raison d'être pénalisée, je suis d'accord.

  3. Bonjour,
    Merci pour ces articles extrêmement intéressants. Je trouve dans tous vos points de vue une vision constructive, la principale étant pour moi: vous vous interrogez... ce qui donne la dimension humaine à la stratégie. Je ne suis en effet pas partisane de trop d'automatisation qui à mon avis lasse sur le long terme en matière de contribution.
    Pour ce qui est de l'explication de l'augmentation du trafic, je l’interpréterais de la manière suivante: comme dans le domaine commercial, les résultats des efforts consentis à un moment donné, suivent une courbe de croissance décalée dans le temps par rapport à la courbe de l'effort. En résumé: la récompense (et souvent les primes qui vont avec :-) intervient à un moment où on est souvent le moins actif (car un commercial ne peut pas être toujours à 200% !). Pour moi, le résultat en matière de contribution et donc de trafic, suit la même logique. Ce qui peut être déstabilisant je vous l'accorde. La difficulté est de savoir quand on peut s'attendre à avoir les retours.

    • Yannick dit :

      Je vous en prie.. Merci à vous pour cette interprétation! Votre explication en termes de décalage me semble tout à fait pertinente.

  4. William dit :

    J'ai pu observer certains effets de continuité de trafic sur un des blgos que je gère, alors que je n'avais pas eu le temps de l'updater aussi régulièrement qu'à l'habitude.
    En fait cela dépend de l'optimisation SEO et de l'autorité des articles. Dans mon cas, il s'agit d'un article qui ressort en longue traine et sur GG images qui sert de point d'entrée.

    Cependant, je ne pense pas que trop de contenu tue le contenu. On peut poster quelques brèves la majeure partie du temps et poster un gros article à fréquence fixe par exemple, comme c'est le cas sur touchdownactu (site sur le foot us). Cela permet d'avoir un rendez-vous fixe pour les internautes habitués par exemple.

    • Yannick dit :

      Je pense que ça dépend du type de sites... A mon avis, vraiment trop de contenu tue le contenu sur un blog d'entreprise, par exemple. Pour un site d'actu, c'est différent. Mais attention à ne pas contribuer à la pandémie d'infobésité!

  5. SousLouercom from Annonce de sous location dit :

    Bonjour,

    Remarque par rapport au paragraphe "L’irrégularité parfois positive?". Cela voudrait dire que pour paraître naturel, il faudrait faire des erreurs ...naturelles. Mais alors ça sert à quoi d'être professionnel du SEO si il faut se mettre à faire des boulettes pour faire croire qu'on n'est pas professionnel ... ?!

    Bref, je sais plus pourquoi je travaille, allez je vais faire une pause :-)

    • Yannick dit :

      Bonjour et merci pour ce commentaire. En ce qui me concerne, je ne conçois pas le référencement naturel de cette manière. Avec les modifications que Google apporte régulièrement à son algorithme, une technique "correcte" peut soudainement ne plus l'être. Un professionnel du SEO se doit de réagir à ces changements, voire de les anticiper. L'objectif de ce moteur de recherche est de mettre en avant la pertinence d'une page selon une requête donnée... et non de récompenser le "meilleur" travail de référencement, tout professionnel soit-il ;)

  6. Merci pour t'être lancé dans le partage de ce billet!
    Je suis tout à fait d'accord avec toi sur le fait que ce qui est important n'est pas de produire un nombre considérable d'articles, il faut à priori songer à la qualité des articles mis en ligne!

  7. Clement dit :

    Je suis tout à fait d'accord avec l'article. Sur mon blog (www.timetothink.fr) , c'est justement ce que je met en avant: la qualité plutôt que la quantité. Je trouve qu'il y a trop de blogs ou de sites web qui veulent publier à tous prix, plusieurs fois par jours, et on se retrouve avec de petits articles qui sont soit très court soit qui sont un simple copier-coller d'une dépêche de l'AFP. Et c'est vraiment dommage, car du coup on se retrouve avec la même information traitée exactement de la même manière sur différents sites.

    Alors oui, privilégions tous la qualité à la quantité !

  8. Robin from GCP13.com dit :

    Entre nous, je pense que ce poser la question de la fréquence de ses publications est une erreur. L'idée est de publier uniquement quand on a quelque chose de vraiment intéressant à dire : cela permet de mieux fidéliser, et de capitaliser une vraie audience, pas de brasser du trafic grâce à de la longue traine organique peu intéressante. Non ?

    • Yannick dit :

      Oui... effectivement: pensons qualité avant de se poser la question de la fréquence. Mais avant de pouvoir de la sorte fidéliser un lectorat, il faut bien s'en créer un, en se rendant visible, notamment grâce au principe de la longue traîne. Non?

  9. Alexandra dit :

    Bonjour Yannick,
    Merci beaucoup pour cet article, j'y ai trouvé de précieux conseils !
    Je ne peux répondre à la problématique exposée ici, car j'ai démarré mon blog il y a peu de temps. Je manque encore cruellement de connaissances et d'expérience en la matière !
    Alexandra

  10. richard from palettes de déstockage dit :

    Bonsoir, très bonne question que je me pose aussi. Je viens de créer un tout nouveau site pour ma prochaine activité et mon blog est un élément clef (évidement) quant à mon référencement.
    Je publie pour l'instant un article tous les 2/3 jours et en 1 mois, vois mes articles liés à mes mots clef en première page de GG. Mais, ma thématique est assez réduite, et je vais devoir rallonger la fréquence de publication.
    Pour l'instant j'ai de quoi publier tous les 2 jours jusqu'à mi-janvier. Et donc, vais-je baisser dans les résultats si je baisse le rythme de publication ? J'espère compenser en des articles plus longs et plus qualitatifs. Avez-vous des conseils en la matière ? Merci, Richard.

    • Yannick dit :

      Je n'ai pour le moment pas d'autres conseils en stock que ceux abordés dans mon article et ses commentaires...

  11. chaussons dit :

    Nous avons un blog sur lequel nous publions de façon irrégulière. Ce n'est pas le SEO qui nous guide, mais l'information à passer à nos lecteurs ou clients. Ou l'humeur de l'équipe. Bref, notre blog est un journal avant tout et nous n'avons aucune stratégie quant à sa popularité, puisqu'à l'orgine il était fait pour communiquer avec nos clients. Il se trouve qu'aujourd'hui il est plus lu par des visiteurs de passage qui parfois deviennent de clients. Mais on continuera comme ça.

  12. Pierre from dream-protect.fr dit :

    Ca veux dire quoi privilégier la qualité ? Qu'est ce que la qualité selon google ? Personne ne le sait, et depuis penguin ce ne sont pas les sites qui brillent par la qualité de leur rédactionnel qui sont bien placés, bien au contraire, on trouve meme parfois des sites vides ( page blanche !! ) !!

  13. tom from assistante-sociale.net dit :

    Je vois qu'il y a beaucoup de question dans les commentaires et qu'on ne sais plus trop vers quoi se tourner en terme de contenu, publication, rédaction,etc...Je suis assez d'accord avec le fait que l'irrégularité compte et peut paraître plus naturel aux yeux de google. Après ce qui compte le plus c'est le contenu en lui-même !

  14. Amelie from fabricant de porte dit :

    Bonjour et merci pour ce retour d'expérience.

    En lisant votre article, les pensées qui me sont venues rejoignent les interrogations qui le concluent.
    Il est tout à fait possible d'imaginer que l'algorithme Google considère une publication très régulière comme du sur-référencement...
    D'un autre côté, si c'est vrai, cela peut s'avérer gênant car une publication régulière peut être un moyen parmi tant d'autres de fidéliser les lecteurs.

  15. Ling-en Hsia dit :

    Hello,

    j'y crois pas du tout. Google n'a aucune raison de faire ça. Les meilleurs sites au monde publient du contenu régulièrement.

    Le problème avec le SEO c'est qu'on a l'impression que c'est "Moi vs Google".

    Parfois ce n'est pas tellement notre site qui est mieux vu aux yeux de Google, mais les sites "concurrents" qui se sont pris une gifle par un pinguin ou un panda...

    :)

    Ling-en

  16. zyf from blog de niche dit :

    J'aime bien ton hypothèse : GG supposerait qu'un rythme de publication irrégulier avec des phases d'inactivité correspondrait plus à une personne physique.

    pas bête du tout, mais difficile à vérifier

  17. Alphonse from Sous location vacances dit :

    J'ai mon hypothèse sur la question, le référencement prend du temps à se mettre en place, peut être que cela est du au temps que Google a mis pour analyser tout ton blog et comptabiliser de nouvelles visites... Mais pas en rapport avec l'irrégularité.
    Etant donné que lorsque tu ajoutes un article, les positions des pages et des articles sont déplacés, Google met plus longtemps à le référencer tandis qu'en le laissant statique (sans ajout de contenu), il le référence plus rapidement. Dans ce cas là, il faut être régulier mais pas trop régulier. Ce n'est que mon hypothèse, mais cela peut être la bonne...
    Merci pour ton article, la question que tu soulèves est très intéressante.

  18. Nyloa dit :

    Pas banal du tout votre partage! Je soutiens votre hypothèse portant sur la qualité plutôt que la quantité. En fait, il faut se plutôt sur ses idées, sur sa manière d’écrire, sur son style et surtout sur son ton. C'est Produire des articles qui sortent de l’ordinaire, qui donnent de bons conseils, qui montrent aux gens qu'on est capable de les enchanter et de les faire vibrer.

  19. Aspirationn'elle from SocialNetworksBrandContent dit :

    Bonjour,

    merci pour cet article et pour tout le contenu de ton blog en général, c'est très qualitatif !
    Je suis en phase avec toi sur le besoin d'avoir des articles qualitatifs autant pour tes lecteurs que pour le référencement dans un 2nd temps.
    Google apprécie d'avoir des nouveaux articles mais aucune donnée ne permet de dire si c'est toutes les semaines, tous les jours ou moins...
    Je pars du principe qu'il faut écrire quand on a quelque à dire et tant pis s'il y a parfois des "trous" et plusieurs jours/semaines sans articles...
    Si tu es pertinent quand tu écris, Google ne devrait pas tenir compte des périodes creuses... Ce n'est que mon avis !

    Merci

  20. Michael Bastin from Apartment District dit :

    Les critères de positionnement sont tellement divers et variés de nos jours que l'on ne peut désormais plus tirer aucunes conclusions (ou difficilement) sur la fréquence de publication sur un blog. Ce qui est certain, c'est qu'écrire souvent sur des sujets semblables peut entraîner une compétition interne entre les pages et donc faire baisser les positions de pages plus anciennes au profit des nouvelles qui bénéficient souvent d'un meilleur classement en tout début de vie.

  21. @zyf : Comme tu dis, c'est pas bête après on ne peut que supposer... et si une personne physique décide de poster un article régulièrement et qu'elle s'y tient ?