Quelle police d’écriture sur internet?

Y a-t-il des polices de caractères optimales pour les textes publiés sur le web?  On lit couramment qu'il est préférable de faire appel à une typographie sans empattements. Or, il s'agirait d'un mythe!

Who shot the serif?

Qui a tué les polices de caractères avec empattements? (Creative Commons/FlickR: Kitty Rouge)

On distingue les polices de caractères en deux groupes: avec ou sans serif. Ce vocable anglophone, souvent utilisé par les francophones, se traduit par le mot empattement. Sur internet, une police sans empattements facilite la lecture. Voilà du moins l'opinion qui, dans les articles publiés sur la toile à ce sujet, ressort en majorité. Sauf qu'il n'en serait rien!

En termes de lisibilité, la différence entre ces deux types de polices n'aurait en fait rien de significative. Et c'est un spécialiste de l'ergonomie web qui le dit… Jakob Nielsen? Eh non, pas cette fois!

Polices sous la loupe

Alex Poole a pris le temps de passer en revue plus de 50 recherches, afin de répondre à cette obsédante question. De façon on ne peut plus explicite, il l'a formulée ainsi: Quelles polices sont les plus lisibles: serif ou sans serif? Je vous encourage à lire cet article (en anglais) détaillé, passionnant bien qu'assez technique.

Avant de poursuivre, clarifions ce qui caractérise les deux catégories typographiques auxquelles nous nous référons. Les caractères des polices avec empattements se distinguent par leurs extensions, qui prolongent les hampes et jambages des lettres. Exemples les plus connus? Times New Roman et Georgia. Les polices d'écriture sans serif sont esthétiquement plus sobres. Arial, Verdana, Tahoma ou Helvetica appartiennent à ce groupe.

Avec ou sans serif… c'est kif-kif!

Ayant suivi le principe rédactionnel de la pyramide inversée, je vous ai livré l'information essentielle de mon billet dans son introduction. Ce n'est donc pour vous plus un scoop: selon le travail d'Alex Poole, avec ou sans empattements, peu importe. Le choix devrait se faire en fonction de facteurs purement esthétiques, ajoute en guise de conclusion le spécialiste. Il fait également observer que d'autres critères distinctifs ont davantage d'importance en terme de lisibilité. Comme par exemple celui de la longueur de l'espacement entre les caractères.

Néanmoins, un aspect que l'ergonome web ne reprend pas dans sa conclusion m'a semblé non négligeable. Selon plusieurs études citées dans son texte, les utilisateurs d'ordinateurs expriment une préférence pour les polices sans empattements. Alors ne serait-il pas judicieux de tenir compte de ce jugement, aussi subjectif soit-il? En tant que rédacteur web et webmaster soucieux de mettre mes lecteurs dans les meilleures dispositions possibles, j'aurais tendance à répondre par l'affirmative... Et vous?

(MàJ: Alex Poole m'a fait l'honneur de citer ce billet en référence, dans le résumé en français de son article.)

2 commentaires pour ce billet