Descriptif du site Ciné Critiques

Depuis début 2012, je m'occupe d'administrer et de rédiger tout le contenu du site Ciné Critiques.

Le texte de la page Ciné Critiques: chroniques de films percutantes! décrit les spécificités et la tonalité de ce site dévolu au 7ème art.

Billet tagué avec Ciné Critiques, Contenu textuel
Read More

Les titres en écriture web

S'il désire favoriser le référencement d'une page dans les moteurs de recherche, le rédacteur web doit suivre certains principes. La composition du titre revêt une grande importance.

Quand on écrit un contenu, on a tout intérêt à inclure dans le titre les principaux mots clés sur lesquels on souhaite se positionner. En utilisant un système de gestion de contenu (CMS), il est fréquent que le titre d'une page ou d'un billet se retrouve:

  • dans la barre supérieure de la fenêtre du navigateur et dans l'onglet de la page web; dans les résultats d'un moteur de recherche (cela correspond, dans le code, à la balise TITLE)
  • dans l'URL (l'adresse unique de la page)

Au niveau du code du contenu textuel en tant que tel, le titre s'insère en général dans la balise H1. En tout cas dans un template conçu dans le but de favoriser le référencement…

Illustration titre balise H1

Pour indexer les contenus, les moteurs de recherche se basent - en partie - sur les mots placés dans l'URL, la balise TITLE et la H1 du code HTML. D'où l'importance d'optimiser le titre!

Exemple d'une accroche qui ne fonctionne pas

Illustration 2 du billet: Les titres en écriture web

"La seule parade quand il pleut des cordes!": une accroche inefficace d'un point de vue SEO. (Creative Commons/FlickR: Vectorportal)

Prenons l'exemple d'un fabricant de parapluies. Celui-ci annonce sur son blog la sortie d'un nouveau modèle. Le titre "La seule parade quand il pleut des cordes!" pourrait faire une bonne accroche. Or, il n'a pas la moindre valeur du point de vue de la visibilité dans les résultats de Google. Pour le moteur de recherche, de quoi traite le contenu en question? D'une "parade" et de "cordes"… Pas terrible pour espérer faire affluer des visiteurs en quête d'un bon parapluie!

Cette contrainte spécifique à la rédaction web suscite des critiques, par ailleurs tout à fait compréhensibles. Surtout venant des concepteurs-rédacteurs "traditionnels". Le titre d'un texte sur internet doit être informatif. Métaphores, jeux de mots ou autres effets de style sont à éviter, pour les raisons évoquées plus haut.... Du moins en début de titre. Aussi car l'internaute, face aux résultats de sa requête, balaie la page pour trouver des informations précises. Alors pourquoi cliquerait-il sur un titre qui ne lui indique pas clairement qu'il trouvera à coup sûr ce qu'il cherche? D'autant plus si celui d'un autre lien, d'un site concurrent, se montre plus informatif.

Quelle longueur?

Concernant la longueur des titres, on lit souvent qu'il ne devrait pas dépasser les 70 caractères. Il semblerait qu'au-delà, les mots n'ont plus d'importance pour le référencement. Et dans un soucis esthétique, il paraît préférable qu'un titre ne fasse pas plus de deux lignes.

Vous désirez en savoir plus sur les subtilités du paramétrage des titres dans une optique SEO? Voici deux articles qui apportent informations et nuances des plus intéressantes:

L'article vous a plu? N'hésitez pas à le partager et lire nos autres billets consacrés aux principes rédactionnels.

Billet tagué avec Ecriture web, Référencement, SEO, Titre
Read More

Rédacteur web, journaliste et… infomédiaire!

Le saviez-vous? Protextuel, rédacteur pluriel, se profile aussi comme un infomédiaire.

Mon journal hebdomadaire, généré via le service Paperli, a servi d'illustration à un article fort bien ficelé.

Dans son texte "Internet : une info taillée sur mesure grâce aux infomédiaires", Marilyn Epée définit la notion d'infomédiation. Elle dresse un inventaire des outils à disposition des rédacteurs web et journalistes, qui permettent de faire un tri dans l'avalanche d'informations qui nous submerge au quotidien.

L'article présente ensuite le principe de la curation de contenus, ainsi que les principales plateformes utilisées par les curateurs. Lesquels s'imposent, selon la journaliste, comme des "infomédiaires à part entière".

Y sont explicités, entre autres, les outils suivants:

  • Facebook
  • Twitter
  • iGoogle
  • Pearltrees
  • Scoop it
  • Paperli
Billet tagué avec Curation, Infomédiaire, Paperli
Read More